ETAPE 7 : Lieu de l’accueil et du service

Lieu de l’accueil et du service

« Qui vous accueille m’accueille ; et qui m’accueille accueille Celui qui m’a envoyé. » Mt 10, 40

Dans l’Écriture

Aux chênes de Mambré, le Seigneur apparut à Abraham, qui était assis à l’entrée de la tente. C’était l’heure la plus chaude du jour.

Abraham leva les yeux, et il vit trois hommes qui se tenaient debout près de lui. Dès qu’il les vit, il courut à leur rencontre depuis l’entrée de la tente et se prosterna jusqu’à terre.

Il dit : « Mon seigneur, si j’ai pu trouver grâce à tes yeux, ne passe pas sans t’arrêter près de ton serviteur.

Permettez que l’on vous apporte un peu d’eau, vous vous laverez les pieds, et vous vous étendrez sous cet arbre.

Je vais chercher de quoi manger, et vous reprendrez des forces avant d’aller plus loin, puisque vous êtes passés près de votre serviteur ! » Ils répondirent : « Fais comme tu l’as dit. »

Abraham se hâta d’aller trouver Sara dans sa tente, et il dit : « Prends vite trois grandes mesures de fleur de farine, pétris la pâte et fais des galettes. »

Puis Abraham courut au troupeau, il prit un veau gras et tendre, et le donna à un serviteur, qui se hâta de le préparer.

Il prit du fromage blanc, du lait, le veau que l’on avait apprêté, et les déposa devant eux ; il se tenait debout près d’eux, sous l’arbre, pendant qu’ils mangeaient.

Gn 18, 1-8

Méditation

Aujourd’hui la Bible nous propose de méditer sur un père de famille pas comme les autres : Abraham, le père du peuple élu de Dieu. Nous voyons ici comment le Seigneur s’est présenté à lui au travers de 3 étrangers de passage. Les hommes auraient pu passer sans s’arrêter, mais c’est bien Abraham qui court à leur rencontre pour les accueillir malgré la chaleur du jour en plein désert. Il est attentif à l’étranger, à celui qui passe. Ces visiteurs sont accueillis comme Abraham aurait accueilli Dieu lui-même avec des offrandes, un veau gras.

A l’image d’Abraham, nos familles sont invitées à être un lieu de rencontre du prochain que nous n’attendions pas forcément. Au cœur de nos vies trépidantes, veillons à rester attentifs aux autres en provoquant la rencontre.

Dans la suite de ce texte, les visiteurs apprennent à Abraham que Sara sa femme va enfanter un fils. Au vu de l’âge avancé du couple, cette annonce leur paraît surprenante.  Dans nos familles aussi les volontés de Dieu peuvent nous surprendre et sommes-nous toujours capables d’accueillir ses volontés ?

Comme Abraham, la famille est un lieu où l’on se laisse surprendre et où l’on a la vocation d’accueillir l’inconnu.

Cet inconnu que l’on ne choisit pas, et qui est pourtant bien là. Cet inconnu à qui on laisse de la place et pour qui l’amour grandit.

L’accueil de la vie, d’une maladie, d’une situation imprévue, la vieillesse, sont autant d’occasions pour méditer sur l’accueil d’une situation inattendue.

Mise en pratique

  • Rappelons-nous qu’en tant que chrétiens, nous sommes tous appelés à porter du fruit et à connaitre la joie. Appeler à nous laisser aimer pour pouvoir aimer.
  • Au sein même de nos familles, posons-nous la question de l’accueil de l’autre, de l’accueil de la différence. Quel regard portons-nous sur nos enfants, nos parents ? Vivons-nous ce temps qui nous est offert avec eux comme un cadeau ?
  • Dans nos vies, sommes-nous attentifs à nos prochains ? Osons-nous aller à la rencontre de nos frères en les accueillant comme ils sont et en voyant en chacun d’eux le visage de Dieu qui nous aime ?

Chant

SOURCE DE TOUT AMOUR

Source de tout amour,
De toute vie et de tout don,
Fais de nous, ô Père,
Une vivante offrande
À la louange de ta gloire,
De ta gloire.

1-Voici nos cœurs :
Reçois-les, console-les,
Pour qu’ils se donnent sans compter.
Et pour aimer en vérité,
Donne-nous le cœur de ton Fils.

2-Voici nos corps :
Reçois-les, affermis-les,
Pour qu’ils te servent dans la joie.
Et pour aimer en vérité,
Donne-nous le corps de ton Fils.

3-Voici nos âmes :
Reçois-les, purifie-les,
Pour qu’elles te chantent à jamais.
Et pour aimer en vérité,
Donne-nous la vie de ton Fils.

Paroles : E. Gobilliard – Musique : M. Frisina
À l’occasion d’Ecclesia Cantic 2016
N° 25-09  © 2019, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

https://open.spotify.com/track/4MF86cfOUuLCr7GIxFVkSR

Restons en contact, abonnez-vous à La Lettre de Saint-Saturnin :

saintsaturnin.org – Paroisse Catholique
Fabriqué avec à Antony (92)