« rancune »

Dimanche 17 septembre 2017

« rancune » (mènis)

” Rancune et colère, voilà des choses abominables où le pécheur est passé maître. ”
Si 27, 30

Le sage associe la rancune et la colère comme « choses abominables » caractéristiques de l’attitude du pécheur. La rancune provient d’un tort subi et qui pousse à rétablir la justice par la vengeance. Mais toute la Bible met en garde sévèrement contre la vengeance car elle va en s’amplifiant et aboutit à une destruction totale.

La sage invite à « désamorcer » la rancune en nous avant qu’elle n’explose et ne fasse des dégâts parfois dramatiques. Le Seigneur vient rétablir la justice si nous renonçons à vouloir l’exercer nous-mêmes par la vengeance. La rancune ronge l’homme intérieurement et ne le laisse pas en paix, elle empêche la miséricorde de Dieu de venir guérir son cœur blessé.

Renoncer à se venger, c’est ouvrir au Seigneur un chemin de pardon et de guérison dont nous sommes les premiers bénéficiaires. La vengeance ne résout rien, elle ne laisse pas en paix et il en sera demandé compte au jour du jugement. Le pardon de Dieu rétablit la justice, il procure la paix, la guérison et le salut.

Père Olivier Lebouteux