« ligoté »

Dimanche 10 juin 2018

« ligoté » (dèsè) Mc 3, 27

« Mais personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, s’il ne l’a d’abord ligoté. Alors seulement il pillera sa maison. » Mc 3, 27

Jésus met en lumière la manière dont le démon opère pour dominer l’homme. Il s’empare de sa maison qu’il garde comme un « homme fort » qui conserve ses propres biens. Signe de la valeur et de l’enjeu de toute personne. Alors que Jésus est accusé par les scribes d’opérer des miracles par le chef des démons, il réplique en montrant que seule une puissance supérieure peut expulser un démon, sans quoi son royaume est divisé et donc ne peut tenir. Face au démon, la puissance du Christ peut seule opérer cette libération. Lorsque l’homme se retrouve prisonnier de Satan qui le surpasse, il ne peut pas compter sur ses propres forces pour retrouver sa liberté, mais l’intervention de Jésus rend Satan inopérant. Le Seigneur peut alors récupérer, comme un cambrioleur, les biens qui se trouvent dans la maison. Si le Christ ne ligote Satan, nous ne pouvons disposer de ce qui est vraiment précieux pour nous, notre bien véritable.

Père Olivier LEBOUTEUX

Restons en contact, abonnez-vous à La Lettre de Saint-Saturnin :

saintsaturnin.org – Paroisse Catholique
Fabriqué avec à Antony (92)