Menu

« empare »

Dimanche 22 avril 2018

« empare » (harpazei) Jn 10, 12

« Le berger mercenaire n’est pas le pasteur, les brebis ne sont pas à lui : s’il voit venir le loup, il abandonne les brebis et s’enfuit ; le loup s’en empare et les disperse. » Jn 10, 12

Seul le bon berger donne sa vie pour ses brebis. A l’opposé, la figure du loup illustre celui qui s’en empare. Il ne respecte pas la liberté des brebis, il veut exercer sur elles un pouvoir, les dominer pour finalement les disperser et les éloigner du bon pasteur. Il se conduit comme un prédateur qui ne veut pas le bien des brebis. Le désir de saisir, de s’emparer s’oppose à la disponibilité de donner et de se donner. Il traduit une volonté de domination et de pouvoir. Seul le bon pasteur est à même de lui faire face, de lutter efficacement contre sa présence, car il est totalement désintéressé contrairement au mercenaire qui s’enfuit lorsque le danger se présente.

Père Olivier Lebouteux