« qu’il renonce à lui-même »

Dimanche 3 septembre 2017

« qu’il renonce à lui-même » (aparnèsasthô eauton)

” Alors Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. » ” Mt 16, 24

La première condition que Jésus propose pour le suivre consiste à renoncer à soi-même.

La vie spirituelle commence par le renoncement. Le renoncement ne représente jamais un but en soi, il suppose un objectif : on renonce « en vue de ». Le renoncement implique toujours un acte de liberté indispensable pour suivre le Christ. Tout renoncement à soi-même coûte, et nous savons que, plus nous tenons à quelque chose ou à quelqu’un, plus nous pouvons consentir à de grands renoncements.

Notre désir de suivre Jésus trouve une expression concrète dans les renoncements que nous sommes prêts à faire : renoncer à une activité pour aller prier ou faire une visite à une personne seule ou malade indique, à travers nos choix, nos véritables priorités. L’expression originale suggère également l’idée de « prendre de la distance » par rapport à soi-même, ce qui signifie en définitive de ne pas compter sur ses propres forces pour suivre Jésus.

L’expérience enseigne en effet que, sans l’aide du Seigneur, nous ne pouvons le suivre dans la fidélité.

Père Olivier Lebouteux