Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains (Rm 11, 33-36)

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains (Rm 11, 33-36)

Quelle profondeur dans la richesse, la sagesse et la connaissance de Dieu !
Ses décisions sont insondables, ses chemins sont impénétrables !
Qui a connu la pensée du Seigneur ?
Qui a été son conseiller ?
Qui lui a donné en premier, et mériterait de recevoir en retour ?
Car tout est de lui, et par lui, et pour lui.
À lui la gloire pour l’éternité !
Amen.

Commentaire du Père Olivier Lebouteux :

Au terme d’une longue méditation sur ce qui lui tient le plus à cœur, à savoir le mystère d’Israël, Paul achève son argumentation par une louange à la grandeur de Dieu. Il s’ouvre à l’infini, il exprime une admiration devant ce qui le dépasse. Sa méditation sur le dessein de Dieu pour les hommes l’ouvre sur un mystère qu’il accepte de ne pas pleinement saisir. Au début de sa réflexion sur le rapport entre Israël et les Nations, Paul avouait une souffrance qui avait du mal à s’exprimer et il termine sa méditation sur ce qui le dépasse et ne peut plus trouver véritablement à s’exprimer. Il est passé d’une souffrance à une contemplation. Il aura beau explorer l’Ecriture et la pensée dans tous les sens, il reconnaît que les projets du Seigneur nous dépassent, y participer avec tout notre être suppose une confiance totale qui accepte d’avancer sans tout maîtriser. Car le projet de Dieu, dans sa « science » et dans sa « sagesse » dépasse tout ce que l’homme peut concevoir et analyser.

La louange nous ouvre à l’infini, elle exprime simplement la grandeur de Dieu et de ses œuvres pour nous. Elle ne cherche ni à tout comprendre, ni à tout maîtriser, mais entre simplement dans une confiance totale en ce Dieu qui nous a créé et qui nous libère. La louange nous décentre de nous-mêmes et nous invite à reconnaître la présence de Dieu en toute chose. La louange est une invitation à la joie.

Invitation pour cette semaine

En contemplons l’œuvre de Dieu dans la Création, prenons le temps de la louange.

Aller plus loin avec le Pape Benoît XVI

« Saint Paul s’était donné à l’Evangile avec toute son existence ; nous pourrions dire vingt-quatre heures sur vingt-quatre ! Et il accomplissait son ministère avec fidélité et avec joie, “pour en sauver à tout prix quelques-uns”. »

Benoît XVI, Audience générale du mercredi 10 septembre 2008
L’apostolat de saint Paul

Lire le texte du Pape Benoit XVI

Télécharger La Lettre en pdf