Une semaine pas comme les autres – Edito n°29

Avec le dimanche des Rameaux, nous entrons dans la semaine la plus importante de l’année liturgique. Nous allons, en effet, suivre Jésus pas à pas depuis son entrée triomphale à Jérusalem jusqu’à la découverte de son tombeau vide le matin de Pâques. Cette semaine ne se résume pas à une commémoration historique, elle rend présents les événements qui sont à l’origine de notre vie nouvelle avec le Christ. Il ne faut pas passer à côté de cette occasion qui nous est proposée par l’Eglise pour renouveler en profondeur la grâce du baptême, que vont recevoir deux adultes lors de la Vigile de Pâques.

La première condition pour suivre ainsi le Christ durant cette semaine est d’en prendre la décision : Ai-je vraiment l’intention de vivre avec ferveur cette semaine pour un profond renouveau de ma vie avec le Seigneur ? Cette décision ne dépend que de nous, elle consiste à nous efforcer de faire une place au milieu de nos contraintes extérieures, professionnelles ou familiales pour vivre ces jours pas comme les autres.

Profitons du jour des Rameaux pour écouter à nouveau le récit de la Passion du Seigneur. Prenons le temps de relire ce texte qui met en lumière l’enchaînement des trahisons, des accusations, des reniements, de la violence qui conduisent à la mort de Jésus ; prenons le temps de méditer sur son visage souffrant qui nous révèle son amour sans limite pour nous.

A partir du jeudi Saint, nous entrons dans les trois jours les plus solennels de cette semaine. La liturgie propose le geste caractéristique du lavement des pieds qui souligne l’attitude du serviteur qui donne sa vie, associé à l’institution de l’Eucharistie. Retrouvons à cette occasion le sens d’une vie donnée pour les autres, au-delà des peurs ou des réticences, comme celles de saint Pierre. Puis nous suivons Jésus au reposoir pour recevoir de lui les dernières paroles qu’il adresse à ses disciples.

Le vendredi Saint, sachons rendre disponible notre corps par le jeûne et notre cœur par le silence et la méditation. La liturgie de l’Eglise nous propose de suivre le chemin de Croix que nous méditerons cette année à partir des textes composés par des prisonniers. Le soir, l’office de la Croix nous invite à vénérer « le bois qui a porté le salut du monde ».

Sachons ensuite entrer dans l’attente du samedi Saint, dans ce temps où le Seigneur repose au tombeau, nous pourrons alors goûter pleinement à la voie de la nuit de Pâques où la lumière a resplendi dans les ténèbres et où la Vie a définitivement vaincu la mort. Que cette semaine Sainte soit pour chacun un temps de renaissance dans le Christ !

P. Olivier LEBOUTEUX

Restons en contact, abonnez-vous à La Lettre de Saint-Saturnin :

saintsaturnin.org – Paroisse Catholique
Fabriqué avec à Antony (92)