Un été avec Marie & Elisabeth – Etape 3 : La joie

Chant « Chantez avec moi le Seigneur »
à retrouver sur le CD
Il est vivant ! Chants à Marie – CD 53


ETAPE 3 : La joie

Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. (Lc 1, 41-44)

Marie est porteuse d’une joie contagieuse. Ainsi Elisabeth témoigne de ce que cette visite produit en elle : « lorsque j’ai entendu tes paroles de salutation, l’enfant a tressailli d’allégresse au dedans de moi ». Joie de la rencontre entre ces deux femmes qui partagent la même expérience. Elle se retrouvent ainsi sur ce qui fait le cœur de leur vie, sur cet essentiel qui sait unir les personnes et non les diviser. Cette joie de la rencontre vient briser la solitude et l’isolement. Toute personne a son lot de joies et de peines à partager, nul n’est à l’abri de l’épreuve et celle-ci peut être moins sévère lorsqu’elle est portée à plusieurs. Il n’est pas non plus interdit de partager en tant que croyant, de la force et la joie de se savoir aimé de Dieu. Témoigner simplement de la joie de croire dans le respect de chacun ne revient pas à imposer une façon de vivre ou de penser. Mais ne pas en témoigner risque aussi d’en priver ceux qui cherchent un sens à leur vie et que l’Evangile peut éclairer.

Marie porte Dieu au cœur du monde et manifeste ainsi la tendresse de Dieu : elle rend possible sa présence aimante et révèle sa proximité pour tout homme. Nous constatons qu’avant même qu’elle ait prononcé le moindre mot, sa simple présence et celle de Jésus en elle provoque l’exultation d’Elisabeth. Nous aussi, chaque fois que nous communions, ou que nous recevons le pardon, nous rayonnons mystérieusement de la présence Christ en nous et autour de nous. Porter Dieu au cœur du monde, c’est croire jusqu’au bout en la puissance de la Parole de Dieu, et des sacrements dans notre vie.

Prendre au sérieux l’Evangile, en faire son programme de vie, c’est devenir, comme Marie, présence de Dieu au cœur du monde. Notre cœur est le chemin que Dieu emprunte pour rejoindre l’humanité.

 

Qu’est-ce qui me donne de la joie ? Comment communiquer ce qui me donne de la joie ? Le fait d’être chrétien est-il pour moi source de joie ? Le secret de la joie réside dans la capacité à s’émerveiller. Prenons le temps de faire cet exercice pour dissiper les nuages de tristesse et d’angoisse qui peuvent encore envahir notre cœur.