“Rester en relation” – Père Olivier Lebouteux

Père Olivier Lebouteux
curé de Saint-Saturnin et Saint-Maxime

Rester en relation

Nous voici à nouveau confrontés à un temps de confinement. Certes, cette nouvelle période ne ressemble pas à celle que nous avons connue au printemps. Il suffit de constater la vie et l’activité en journée des jeunes allant dans les établissements scolaires et de ceux qui doivent se rendent à leur travail.

Pour la vie paroissiale, ce temps sera également différent. Certes, nous ne pouvons plus nous rassembler, ni célébrer de messes en public, mais cela ne nous empêche pas de rester en relation les uns avec les autres et de nourrir notre foi.

Les églises resteront ouvertes toute la journée, et, comme nous y sommes autorisés à l’occasion des déplacements nécessaires de la vie quotidienne, nous pourrons prendre un temps de prière et de recueillement. Les célébrations d’obsèques pourront être célébrées dans nos églises avec une capacité de 30 personnes. Des créneaux de confessions seront proposés ainsi que des temps où le Saint Sacrement sera exposé tant à Saint Saturnin qu’à Saint Maxime.  Avec l’équipe des prêtres, nous restons disponibles pour visiter les malades à domicile ou à l’hôpital sur demande. Les activités caritatives, en particulier l’accueil de nuit à Saint Saturnin continuent leurs activités.

Nous avons appris du premier confinement et nous poursuivrons les retransmissions des messes dominicales, non seulement à Saint Saturnin, mais également à Saint Maxime où nous avons désormais la possibilité d’un direct. Les conditions de diffusion devraient également être améliorées.

Enfin, nous accompagnerons la lecture continue de l’Evangile selon saint Marc durant cette période. Le rythme des vidéos sera moindre que pour le premier temps du confinement.

Nous souhaitons en effet privilégier, comme nous y invitait le P. Bodving lors de son homélie de la Toussaint à rester en relation et à prendre du temps :

  • En relation les uns avec les autres en prenant le temps d’appeler, d’écrire, de prendre des nouvelles et, pour les voisins proches, de rester attentifs aux éventuels services qui peuvent être rendus.
  • De prendre le temps pour nous-mêmes et en famille en prenant garde à ne pas nous laisser envahir par les écrans. Et enfin de prendre vraiment du temps avec le Seigneur, de privilégier les moments prolongés de prière, de silence, de méditation et d’adoration.

Comme chacun d’entre vous, nous suivons l’évolution de la situation en priant particulièrement pour les victimes de cette maladie, pour les personnes malades et toutes les personnes qui se dévouent à leurs côtés. Le temps liturgique du mois de novembre oriente notre regard vers le retour du Christ dans la Gloire. Là est notre Joie et notre Espérance.

P. Olivier LEBOUTEUX