Livre de l’Exode : #Session 2 – Chapitres 23 à 28

Chapitres 23 à 28

La longue liste des prescriptions se poursuit au chapitre 23. Les premiers versets (v. 1 à 9) portent sur les cas de litiges et la manière de les aborder de manière juste. La bienveillance n’en est pas exclue, comme le fait de porter assistance à un ennemi en difficulté (v. 4 et 5). Les prescriptions précisent le repos du sabbat et des années sabbatiques au bout de six ans pour la terre (v. 10 à 13). Trois fêtes sont indiquées (v. 14 à 19), en relation avec la vie agricole : fête des Pains sans levain qui commémore la sortie d’Egypte, fête de la Moisson et fête de la Récolte. La prescription de « ne pas faire cuire le chevreau dans le lait se sa mère » (v. 19) est toujours suivie comme visant à la séparation dans l’alimentation entre la viande et les produits laitiers. Les derniers versets (v. 20 à 33) présentent promesses et instructions en vue de l’entrée en Canaan.

Le chapitre 24 clôt le code de l’Alliance initié en Ex 20, 22 et formant un premier ensemble de lois dont des éléments se retrouveront dans les livres suivants du Lévitique et du Deutéronome. Il marque la célébration de l’Alliance. Moïse met par écrit les règles et les rapporte au peuple. Des sacrifices sont offerts et le sang répandu sur le peuple, signe de la vie donnée. Le peuple reçoit le livre de l’Alliance en disant « nous le ferons et nous l’écouterons » (v. 7) : ainsi la pratique de la loi précède et permet sa compréhension. La délégation du peuple autour de Moïse qui monte au Sinaï reçoit le privilège de voir Dieu sans mourir (v. 9 à 11). Les tables de pierre seront alors données par Dieu à Moïse sur la montagne où il reste 40 jours et 40 nuits.

La conclusion de l’Alliance est suivie par les directives pour la construction du sanctuaire (chapitres 25 à 31). Ce sanctuaire, qui rappelle le temps de Jérusalem est mobile, signe du Seigneur qui accompagne son peuple. Le chapitre 25 fait état des contributions du peuple sur la base de la liberté et de la générosité (v. 2), ce sont des matériaux de valeur destinés à orner de ce qu’il y a de plus précieux pour le sanctuaire. Matériel qui est probablement celui pris aux Égyptiens au moment de leur départ d’Egypte. Dieu se présente comme l’architecte et Moïse le Maître d’œuvre (v. 9). Puis vient la description de l’Arche qui est l’objet cultuel le plus important (v. 10 à 22). L’Arche est destinée à recevoir le Témoignge de YHWH. La table des offrandes destinée à présenter le pain offert à YHWH (v. 10 à 22). Autre élément significatif du sanctuaire : le chandelier (v. 31 à 40) qui doit signifier la présence permanente de Dieu. A noter que tout ce matériel doit être facilement transportable.

Le chapitre 26 poursuit les descriptions du sanctuaire avec ses tentures (v. 1 à 14) et ses cadres (v. 15 à 30). Le sanctuaire est décrit comme une tente, puis comme un bâtiment en bois d’acacia. La description suivante (v. 31 à 37) concerne le voile qui sépare le sanctuaire en deux parties le « Saint » et le « Saint des Saints », partie la plus sacré du sanctuaire où sera placé l’Arche.
Au chapitre 27, viennent la description de l’autel des sacrifices (v. 1 à 8) qui doit être conforme au modèle divin. Puis l’aménagement du parvis de 50 m sur 25 m de large poursuit la description (v. 9 à 21). Le luminaire doit brûler de manière continue.

Après le sanctuaire, le chapitre 28 décrit en détail les vêtements d’Aaron et des prêtres. Les noms des 12 fils d’Israël seront portés sur deux pierres précieuses. Les prêtres recevront l’onction pour officier dans le sanctuaire (v. 40 à 43).

Toutes ces descriptions peuvent nous sembler lointaine et avec une signification dépassée. Elles indiquent pourtant le soin et la précision dans tout ce qui touche à la relation à Dieu en particulier dans la liturgie. En effet, le sanctuaire se veut le reflet du modèle divin et doit ainsi rendre compte de la grandeur de Dieu. La liturgie est ainsi reçue et non inventée ou arbitraire, elle est le don que Dieu fait à son peuple pour le célébrer au désert.

VOIR TOUTES LES PUBLICATIONS DU PARCOURS

Petit guide du parcours

  • Prendre la décision de vivre cette expérience jusqu’au bout.
  • Regarder la vidéo d’introduction des chapitres concernés.
  • Définir un lieu et un temps pour la lecture de chaque jour.
  • Prier l’Esprit Saint avant d’entreprendre la lecture du chapitre.
  • Prendre le temps, de noter un verset, une question ou une réflexion que nous suggère notre lecture.
  • Ne pas hésiter à prolonger la lecture par un temps de méditation et de prière.
  • Partager nos découvertes.

Programme des 40 jours

Restons en contact, abonnez-vous à La Lettre de Saint-Saturnin :

saintsaturnin.org – Paroisse Catholique
Fabriqué avec à Antony (92)