“Viens réveiller nos cœurs” – Edito 2019 n°38

Tout au long de ces trois jours du Fraternel à Jambville, voilà ce que nous, jeunes de l’aumônerie, avons chanté et demandé de tout cœur à l’Esprit-Saint. Qu’il réveille nos cœurs pour que nous entendions et recevions comme une vraie bonne nouvelle cette invitation que Dieu nous fait : « Soyez Saints » et que nous nous sommes adressées les uns aux autres : « Soyons Saints ».

Monseigneur Aupetit nous a dit avec force : « être saint est une nécessité pour réussir, pour accomplir notre baptême». Être pleinement libre, c’est répondre au projet que Dieu a prévu pour nous et pour lequel nous sommes faits afin d’aimer vraiment. Car aimer vraiment, ce n’est pas seulement éprouver un sentiment, c’est choisir de se donner. Et nous avons reçu par l’Esprit-Saint la certitude du cœur qu’ « il y a plus de joie à donner qu’à recevoir. »

La sainteté est un chemin qui met en lumière le meilleur de nous-mêmes. Tout au long de ce Fraternel où nous avons chanté et dansé, l’Esprit-Saint a réveillé notre cœur pour que nous arrêtions de penser que la foi, que la sainteté enlèvent les forces, la vie, la joie. Nous avons une certitude : nous sommes guidés par l’Esprit-Saint, et avec lui, il n’est plus possible de nous dire que nous ne pouvons pas viser plus haut. En recevant le sacrement de son pardon, nous nous sommes laissés regarder et aimer par Dieu, et avons compris qu’Il nous choisissait tels que nous sommes et que nous devions garder une chose en tête : nous sommes tous appelés à être témoins et nous devons arrêter de penser que la sainteté est faite seulement pour des gens choisis. Aujourd’hui pour nous, faire chaque jour un pas vers Dieu, nous appuyer sur Lui et sur Son Esprit-Saint devient préférable au fait de conduire notre vie, seuls, en n’écoutant que nous-mêmes, nos doutes, nos craintes et en imaginant que nous ne pouvons rien faire.

La réalité que Dieu aspire pour nous à une vietriste et diminuée est impossible. Être saint au quotidien, vivre des dons de l’Esprit-Saint, vivre les exigences de l’amour qui se donne, est le chemin vers le bonheur.

Alors Esprit-Saint, viens réveiller nos cœurs.

Abbé Ambroise RICHÉ pour l’Aumônerie d’Antony