Risquer la fraternité – Edito 01 2021

Au seuil ce cette nouvelle année pastorale qui s’ouvre sous le signe de la pandémie qui n’en finit pas et des perspectives d’échéances électorales importantes pour notre pays, nous constatons les nombreuses tensions et divisions sur ces différents sujets qui touchent toute la société et dont l’Église n’est pas à l’abri. Dans ce contexte, comme paroisse, ou tout simplement comme chrétien, quelle attitude adopter, quel signe envoyer de notre attachement au Christ ?

Dans le sillage de l’encyclique ‘Fratelli Tutti’ du Pape François, dans l’esprit de Saint François d’Assise et du Bienheureux Charles de Foucault, l’appel à la fraternité retentit avec une actualité prophétique. Si nous devenons frères en Jésus-Christ au jour de notre baptême, nous mesurons combien la fraternité demeure fragile et reste sans cesse à construire.

Elle commence par une attitude fondamentale de bienveillance qui ose aller à la rencontre de celui que nous ne connaissons pas et qui ne nous ressemble pas. C’est la richesse d’une paroisse de pouvoir faire ainsi l’apprentissage de la variété des points de vue, dans la recherche d’une même foi et dans un souci de charité authentique.  La fraternité suppose le courage du dialogue pour découvrir et partager les richesses de chacun et celui de la patience pour supporter ses pauvretés. Elle invite à la gratuité dans nos rencontres.

L’Année de la Famille nous conduit à redécouvrir cette fraternité qui commence à la maison, mais qui a vocation à s’ouvrir à l’universel. Une vie fraternelle simple et authentique est un puissant témoignage de l’Évangile : « Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu » (Mt 5, 9). Si nous travaillons à la fraternité, alors nous devenons vraiment ce que nous sommes. La fraternité peut être risquée, l’assassinat du Père Olivier Maire, tué le 8 août dernier par celui à qui il offrait l’hospitalité, nous en donne l’exemple, il est en même temps un profond témoignage d’une vie inspirée par l’Évangile.

Notre projet pastoral Quelle joie de te rencontrer ! trouve dans la fraternité une dimension importante : en favorisant les rencontres, puisse chacun se sentir vraiment en famille. C’est dans cet esprit qu’avec les Équipes d’Animation Pastorale de nos paroisses, nous souhaitons poursuivre notre travail pour cette année qui s’ouvre. La fraternité nous ouvre à la joie véritable : « Oui, il est bon, il est doux pour des frères de vivre ensemble et d’être unis ! » (Ps 132, 1).

Bonne rentrée !

Père Olivier LEBOUTEUX, curé

Restons en contact, abonnez-vous à La Lettre de Saint-Saturnin :

saintsaturnin.org – Paroisse Catholique
Fabriqué avec à Antony (92)