Pèlerins… – Edito n°32

« Deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs. […] Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux » Lc 24, 13,15.

C’est sur la route vers Emmaüs que Jésus rejoint les deux pèlerins qui reviennent de Jérusalem. C’est sur cette route qu’il éclaire et rejoint leur cœur en leur faisant comprendre qui Il est réellement. Et leur cœur est tout brûlant en eux !

Aujourd’hui encore, le chemin, le voyage, hors de l’assurance de notre environnement habituel, est pour nous un moment propice à mieux écouter le Christ, à mieux entendre la voix de Celui qui ne cesse de s’adresser à nous.

Statue de Marie et de l’ange – Notre-Dame de la Prière à l’Ile-Bouchard

Ce week-end des 29 et 30 avril, les familles de Saint-Maxime partent en pèlerinage vers Marie, Celle qui nous mène à son Fils, vers Notre-Dame de la Prière à l’Ile-Bouchard.

En 1947, à l’Ile-Bouchard, petite ville de Touraine, Jacqueline Aubry, âgée de 12 ans, est l’aînée de trois autres fillettes, sa sœur Jeannette, Nicole Robin et Laura Croizon.

Le 8 décembre, alors qu’elles entrent pour prier dans l’église Saint-Gilles en la fête de l’Immaculée Conception, la Vierge Marie leur apparaît, accompagnée de l’ange Gabriel. Et du 8 au 14 décembre, la Vierge apparait plusieurs fois par jour aux petites filles, leur demandant de réciter le chapelet, et les invitant à prier pour la France qui vit alors une tension politique et sociale très grave.

Confirmant la puissance de la prière sur son cœur de mère, et le lui ayant promis, la Vierge guérit Jacqueline de ses problèmes de vue. Et après cette semaine de prière intense à l’Ile-Bouchard, la situation de la France s’arrange, de manière inexpliquée…

Restant méconnues plusieurs années, les apparitions de l’Ile-Bouchard suscitent un premier pèlerinage familial lancé par une AFC locale en 1985 (AFC: Association Familiale Catholique). Le pèlerinage, renouvelé, ne cesse de grandir année après année, et les familles affluent très vite des quatre coins de France.

En 2001, le cardinal André Vingt-Trois, alors archevêque de Tours, autorise par décret les pèlerinages et le culte public célébré à l’Île-Bouchard en l’honneur de « Notre-Dame de la Prière »,  au terme d’une enquête diocésaine. C’est lui qui compose en 1999 la prière officielle à Notre-Dame de la Prière.

L’Île-Bouchard devient alors rapidement un sanctuaire marial et un lieu de pèlerinage. On y prie en particulier pour la France et pour les familles. Géré par des prêtres et des laïcs de la communauté de l’Emmanuel, le sanctuaire accueille désormais des dizaines de milliers de pèlerins chaque année.

En cette année des soixante-dix ans des apparitions aux quatre fillettes, les familles de Saint-Maxime viennent à leur tour prier Notre-Dame de la Prière, emportant avec elles toutes les intentions paroissiales. La prière des nombreux enfants présents touchera sans aucun doute le cœur de Marie, et le cœur des pèlerins ne sera-t-il pas tout brûlant en eux ?

l’EAP de Saint-Maxime

Restons en contact, abonnez-vous à La Lettre de Saint-Saturnin :

saintsaturnin.org – Paroisse Catholique
Fabriqué avec à Antony (92)