Pastorale de la santé

Dimanche de la Santé

Traditionnellement, la Journée mondiale des Malades est fixée le jour où la liturgie célèbre Notre-Dame de Lourdes le 11 février, et le Dimanche de la Santé le dimanche suivant : 12 février.

Ce jour-là, au cours de la messe de 11h célébrée par le Père Yves Allyn, nous prierons tout particulièrement pour les personnes souffrantes et nous accompagnerons celles qui désirent recevoir le sacrement de l’Onction des malades.

A l’occasion du dimanche de la Santé, un feuillet d’information sur la Pastorale de la Santé est édité, joint le dimanche 5 février à la feuille paroissiale et disponible sur les présentoirs de l’église.

Service Évangélique des Malades et des Aînés

L’équipe du Service Évangélique des Malades et des Aînés peut se rendre présente auprès de personnes malades à domicile, auprès des aînés en maison de retraite ou auprès de personnes âgées se trouvant isolées.
S’adresser à l’accueil de St-Saturnin. Tel : 01.46.66.00.71

Cette équipe a besoin de renfort. Si vous pouvez donner un peu de votre temps pour nous aider, merci de contacter l’accueil de la paroisse ou directement Aleksandra Chautard (aleksandra.chautard@gmail.com).

Aumônerie à l’Hôpital Privé d’Antony

L’Hôpital Privé d’Antony compte environ 450 chambres, et l’équipe d’aumônerie y effectue chaque année en moyenne près de 3000 visites, porte environ 100 communions, et répond à une quinzaine de demandes pour l’onction des malades.

Nos visites ont lieu tous les mardis après-midi de 14h à 17h pour partager avec les malades, s’ils le désirent, une écoute fraternelle et amicale, un soutien moral, un accompagnement respectueux, suivi éventuellement d’un partage de notre foi ou d’un temps de prière. Nous sommes un service d’Église par notre présence, pour les croyants ou les non croyants.

L’équipe d’aumônerie rend visite aux patients, peut leur porter la communion ou faire appel à un prêtre pour le sacrement de l’Onction des malades.

Tél : 06.42.11.02.06.

Hôpital Erasme

Une équipe d’aumônerie accueille les patients et leurs familles.

Vous pouvez prendre contact avec nous, en déposant un mot dans notre boîte à lettres à l’hôpital.

Qu’il vous sauve et vous relève !

Journée des malades

Dans son message pour « La Journée mondiale des malades 2017″, le Saint Père écrit ceci :  » Nous pouvons trouver là un nouvel élan pour contribuer à la diffusion d’une culture respectueuse de la vie, de la santé et de l’environnement; une impulsion nouvelle à lutter pour le respect de l’intégralité et de la dignité des personnes… »

Cette invitation s’adresse à tous, bien entendu; mais elle oriente aussi notre regard et notre cœur vers nos frères malades, visités par la souffrance, parfois aussi par la solitude voire par l’accablement… C’est à ceux-ci tout particulièrement que s’adressent ces lignes.

 Le Dimanche 12 février, au lendemain des célébrations de Notre Dame de Lourdes qui cible plus précisément la Journée des malades, à la Messe de 11 heures à St Saturnin, sera conféré le Sacrement des malades pour celles et ceux qui en auront fait explicitement la demande.

 Dès le début de son ministère, le Christ se montre particulièrement attentif aux malades atteints de divers maux.

Dans l’Évangile, nous le voyons susciter en eux la foi et la confiance et guérir ceux qui l’en prient !  N’oublions pas que c’est ce même Christ qui est toujours présent parmi nous. Il veut aujourd’hui encore manifester sa tendresse et son soutien à ceux et celles qui souffrent. L’Eglise, par le Sacrement des malades, propose l’un des moyens privilégiés de « rencontrer cet Amour » !

A qui s’adresse ce Sacrement ?

  • A tout catholique croyant et confiant dans le Seigneur, qui souffre d’un mal grave particulièrement pénible ou récurent et qui peut même, dans certains cas, mettre sa vie en danger. (On ne demande pas  l’Onction des malades pour un rhume de cerveau, ou parce qu’avec l’âge, des petites douleurs sont  apparues. La vieillesse n’est pas une maladie !)
  • A tout malade, jeune ou âgé pour lequel la souffrance physique qui sans cesse renaît devient difficile à supporter et appelle à l’aide. Mais aussi aux malades psychiques, dont les douleurs se voient peu à l’extérieur, mais sont si cruelles dans le cœur et dans l’âme !
  • A tous ceux qui « se retrouvent », se reconnaissent, se sentent concernés par ces lignes et ont envie d’appeler le Seigneur pour qu’il les visite et les soutienne. Car le cri des malades traverse les siècles: « Seigneur aie pitié de moi » ! Et notre Dieu veut y répondre.

Je terminerai par cette belle conclusion du message de notre « Pastorale de la santé » parue l’an dernier :

Comme tout Sacrement, l’Onction des malades est signe visible qui renvoie à l’invisible. L’onction, signe d’apaisement, reprenant un geste ancien est signifié par la parole qui l’accompagne : « Par cette Onction sainte, que le Seigneur en sa grande bonté, vous réconforte par la grâce d de l’Esprit Saint. Ainsi, vous ayant libéré de tout péché, qu’il vous sauve et vous relève ». Le Christ sauve et relève. Le sacrement de l’onction est un sacrement qui apporte force et paix intérieure.

Père Jean-Jacques Bodving