« guetteur »

Dimanche 10 septembre 2017

« guetteur » (tsofé)

 » Et toi, fils d’homme, je fais de toi un guetteur pour la maison d’Israël. Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part.  » Ez 33, 7

La mission du guetteur comporte deux temps : écouter et avertir. Il écoute la parole du Seigneur pour aller avertir ses frères. Il joue un rôle de médiation, il est le porte-parole du Seigneur pour signaler ce qui menace la vie de ses frères. Sa responsabilité est lourde et sa mission ingrate. S’il n’est pas attentif avant tout à ce que dit le Seigneur, il ne pourra remplir son rôle, il risque au contraire de devenir un justicier pour son propre compte et non plus un envoyé.

La parole du Seigneur apporte toujours le salut, elle vient délivrer de la mort et ce qui y conduit. Mais l’homme ne mesure pas toujours les conséquences de ses actes, il peut se laisser entraîner vers des attitudes et des comportements dangereux pour lui-même et pour ceux qui l’entourent. Il est alors salutaire qu’un guetteur puisse l’éclairer sur son comportement, afin qu’il prenne conscience de sa conduite et la rectifier. Mais le guetteur peut se voir ignoré, voire rejeté parfois avec violence.

La vie du guetteur est solidaire de celle de ses frères, sa mission consiste seulement à les avertir, à chacun après d’en tirer les conséquences pour sa propre vie.

Père Olivier Lebouteux